Parentalité végétale 101

plantes

Si vous ne devez lire qu'un seul article, lisez celui-ci : bien que ces facteurs soient présentés dans des paragraphes distincts, ils sont tous interdépendants et doivent être en ÉQUILIBRE pour que la plante soit saine et prospère (nous reviendrons sur ce point dans un autre article).

Une monstera deliciosa profitant de l'abondance de lumière de cette lucarne.

plantes

La lumière, c'est le facteur le plus important pour des plantes heureuses. Si vous voulez être certain de la quantité de lumière reçue par un endroit particulier, vous devez la mesurer, il suffit de télécharger une application qui mesure la lumière en pieds-bougies (l'unité préférée en horticulture). On dit souvent que la cause la plus fréquente de la mort des plantes est l'arrosage excessif, mais le véritable problème est l'excès d'humidité qui n'est pas utilisé par la plante en raison de la faible luminosité (ce qui signifie une utilisation plus lente de l'eau). La meilleure solution pour lutter contre l'excès d'eau est donc de laisser la plante recevoir plus de lumière plutôt que d'arroser moins.


Arrosage, si votre plante est satisfaite de la quantité de lumière qu'elle reçoit, la prochaine chose à considérer est l'arrosage. D'une manière générale, la bonne façon d'arroser est de saturer le sol de manière régulière, de sorte qu'il soit humide mais pas détrempé indéfiniment. Des trous de drainage empêchent l'excès d'eau de rester en contact avec le sol. Le moment de l'arrosage varie pour chaque plante, les cactus peuvent passer des semaines avec un sol complètement sec, mais un lis de paix se fane dès que quelques parties de son sol sont sèches. Le moment de la saison, la quantité quotidienne de lumière et l'humidité ont tous une incidence sur la vitesse à laquelle la plante utilise l'eau.


Le sol, différentes plantes préfèrent différents types de sol, mais les caractéristiques générales sont la rétention/drainage de l'eau, les nutriments, l'oxygénation des racines et l'ancrage physique. Sans tous les insectes et les vers de l'extérieur, nos plantes d'intérieur finiront par souffrir du compactage du sol. Il en résulte des poches de terre sèches et serrées où les racines suffoquent et meurent, entraînant le jaunissement et la mort de certains feuillages correspondants. Vos plantes d'intérieur ont besoin d'être aérées de temps en temps. Pour ce faire, piquez et aérez doucement le sol avec une baguette (ou un autre bâton émoussé).



Les plantes aiment être près de vous, le mouvement de l'air provoqué par votre présence les aide à respirer elles aussi !


L'air, les plantes ont besoin de respirer un air bon et frais. Un "bon" air est celui dont la température et l'humidité conviennent à une plante donnée. Pour la plupart des plantes d'intérieur, tant que nous sommes à l'aise, elles le sont aussi. Parmi les exceptions, citons les cactus, qui préfèrent un air sec, et la plupart des plantes tropicales fines et feuillues, qui préfèrent une humidité plus élevée. L'air "frais" n'est pas nécessairement de l'air extérieur, bien que cela soit utile. Vous pouvez empêcher l'air de devenir vicié autour de vos plantes en étant près d'elles et en leur parlant !


Une petite remarque sur l'interdépendance : La lumière et l'eau sont probablement les plus liées dans la mesure où le taux de photosynthèse est proportionnel au taux d'utilisation de l'eau.  Donc plus de lumière = plus d'eau utilisée.  Mais la plupart des gens rencontrent ce problème : peu de lumière = peu d'eau utilisée.  Cela laisse le sol humide pendant plus longtemps, un environnement sombre, humide et négligé est un terrain idéal pour les moisissures et autres bactéries qui peuvent tuer votre plante.  Et même sans les micro-organismes, un sol détrempé étouffe les racines ou surcharge le système de transport de l'eau d'une plante, ce qui fait que les extrémités des feuilles deviennent brun foncé et se ratatinent (ce qui est différent des extrémités des feuilles qui deviennent brun clair et croustillantes).